mardi 22 janvier 2013

L'acte de mariage, le Graal des actes d'état civil ?





   La robe de la mariée, l'échange des alliances, la cérémonie, le riz lancé sur les jeunes époux qui sortent de la mairie, les photos de belle-maman, les copains qui font des blagues sur la corde au cou, la fête, la jarretière, les "c'est pour quand le bébé?"...etc...si vous vous êtes mariés ou même si vous avez déjà été invité à un mariage, vous connaissez cela. Pour beaucoup, c'est un des plus beaux jours de l'existence, un de ceux qui jalonnent le destin d'une personne, homme ou femme. Et pour le généalogiste dont le but est de retrouver ses ancêtres mais également de retracer leurs vies, le mariage est un événement qui lui permet de dénicher des informations importantes au travers d'un document que tous les généalogistes connaissent : l'acte de mariage.


   Il est vrai que certains généalogistes confirmés risquent de faire la grimace en m'entendant parler de cela car ils pensent ( à juste titre d'ailleurs ) que l'on véhicule trop l'idée que la généalogie se borne à chercher, étudier et décrypter les actes d'état civil que sont les actes de naissance, de mariage et décés alors qu'il y a bien d'autres documents qui peuvent nous être utiles quand on fait de la généalogie. Ils n'ont pas tort mais il faut bien reconnaître que tous les généalogistes se servent de ces écrits pour avancer dans leurs quêtes généalogiques et qu'ils sont systématiquement ou presque à la base de toutes recherches qui pourront être aprofondies par la suite par l'étude d'autres archives.

   Je parle dans le titre de l'acte de mariage comme étant le graal des actes d'état civil car il donne bien plus d'informations qu'un acte de naissance ou de décés et qu'il peut, à mon sens, être celui que l'on peut retrouver le plus facilement en faisant preuve d'un certain bon sens et d'un esprit logique. Déjà, deux personnes en sont les sujets principaux ( l'époux et l'épouse ), ce qui donne droit forcément à deux fois plus d'informations potentielles sur ces derniers : en général, on apprend les dates et lieux de naissance, les villes de résidence ainsi que l'idendité des parents et s'ils sont décédés ou pas au moment de la célébration de l'union. Mais ce n'est pas tout car cet acte cache aussi un autre trésor : les témoins ! Trop de gens font l'impasse sur ces derniers alors qu'ils peuvent apporter beaucoup. Par exemple, cela peut nous apporter une indication sur le niveau social des jeunes mariés par rapport à la profession d'amis présents lors de la cérémonie et choisis comme témoins ou alors on peut découvrir un frére, un oncle, un beau-frére ou un cousin qui n'avait pas encore été trouvé, ce qui permettra d'avancer dans sa généalogie. Tout ceci sans compter que des fois, on peut apprendre d'autres choses comme l'idendité d'un tuteur ou d'un premier mari.

   Et vous, qu'en pensez-vous ? Avez-vous des exemples d'actes de mariage vous ayant aidé ou appris de nouvelles choses pour votre généalogie ?

6 commentaires:

  1. Je confirme ! M'étant lancé récemment dans la recherche de mes ascendants, j'ai au début négligé la 2ème partie de l'acte qui déborde pourtant d'informations précieuses !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, c'est quelque chose que j'entends effectivement souvent, c'est pour cela que j'ai trouvé que c'était important d'en parler

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, dans certains actes de mariages lorsque les parents des mariés sont décédés nous avons quelques fois les dates et lieux de décès de ces derniers. Une multitude d'informations à exploiter !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jérémie, vous avez raison de le dire et cela prouve bien que l'acte de mariage permet de fournir un nombre d'informations potentielles trés elevé !

      Supprimer
  4. Bonjour, effectivement, je me suis toujours dit que les actes de mariage étaient presque plus importants que les autres actes d'état civil. Par contre, il y a aussi l'inverse, des actes de mariage qu'on cherche comme le saint Graal et qui, une fois trouvés, s'avèrent n'être qu'un simple gobelet en plastique ;).
    J'ai souvent trouvé des actes, dans les BMS, avec simplement M. X a épousé Melle Y avec pour témoins, le chantre de l'église et le marguillier. Et là, la recherche s'avère un peu plus complexe... mais sans doute aussi plus intéressante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Agnes. Et oui malheureusement, cela existe aussi mais comme vous dîtes ça rend la recherche encore plus intéressante !

      Supprimer